St Mury / St Agnes – 30 juin au 2 juillet

Sainte-Agnès, Saint-Mury.

Quatre jours, c’est comme puissance 4, c’est fort en émotions.

Une arrivée animée à Sainte-Agnès ! Parti en éclaireur, Olaf est accueilli par les élèves de Sainte-Agnès avec la chanson de « La Reine des Neiges ». Ce n’est pas un traîneau avec des rennes qui descend de la montagne mais le convoi des calèches et des ânes de « Grési dos d’ânes » qui suit quelques mètres derrière au téléphone avec Radio Grésivaudan. Pas le temps de se présenter : en quelques secondes, les enfants se retrouvent dans l’émission de « La télé au placard ». Comme tous les jours, nous sommes en direct. Les enfants partagent leurs impressions de cette première rencontre avec les deux ânes, Michel et Ouest. C’est aussi l’occasion pour leur professeure, Véronique, de témoigner des événements spéciaux menés cette année par l’école comme l’accueil d’une enfant réfugiée et la préparation de la tournée « Grési dos d’ânes ».

La classe de CE1/CE2 nous convie à un espace propice au pique-nique. Le cadre est idyllique : un grand champ, un bel arbre et un chalet. Vue sur la Chartreuse, point de vue imprenable sur la Dent de Crolles et Chamechaude. Avec les calèches en bois et leur dessus en toile de tente, nous nous sentons comme des pionners dans les Rocheuses. Les enfants avalent leur casse-croûte et investissent chaque recoin. D’un côté, les filles en rond imaginent des jeux d’investigation musicale. De l’autre côté, les garçons partent dans tous les sens à la recherche de paille. Ils collectent l’herbe coupée pour en faire un grand tas. L’un d’eux vient nous voir : « on récupère un max de feuilles mortes pour faire un totem, c’est du land art ! »

A l’heure la plus chaude, l’ombre remporte la palme du critère le plus pertinent pour organiser les activités. La classe se divise en deux. Un groupe part sous un grand arbre avec Jonathan et Olaf à la rencontre de Michel et Ouest ainsi que de leur calèche. Les élèves écoutent avec attention les deux âniers qui livrent les secrets de leur deux compagnons à 4 pattes : âge, poids, caractère, braiement, petites peurs et grandes anecdotes. C’est l’occasion de partager des petites histoires. Michel est un âne d’une quinzaine d’années. D’une douceur câline et d’un calme olympien, il est capable de tirer une calèche de plus de 200 kg. Une pente raide ne l’arrête pas. En revanche, une flaque d’eau peut lui faire faire un détour de plusieurs mètres ! Et il reste dubitatif vis-à-vis de sa propre ombre : il tente de la contourner à gauche, puis à droite, il cherche à la fuir pour finir par se figer au milieu du chemin.

Un autre groupe suit Gandalf et Kaé pour le jeu des salutations dans le monde. Posés dans un champ, sous les feuilles de pommiers, nous partageons aux élèves un des charmes de cette tournée : le salut. Les ânes et le convoi provoquent des mouvements de reconnaissance de l’autre. Un petit geste de la main, un sourire, une inclinaison de la tête, quelle que soit la modalité nous saluons la quasi totalité des personnes que nous croisons. D’ailleurs, ils nous nous rendent au centuple ce que nous leur adressons. Grâce à une carte magique que nous distribuons, les enfants rentrent dans la peau d’un habitant d’un autre pays. Ils s’approprient la carte et très vite le champ de Sainte-Agnès devient le carrefour du monde. Un tibétain croise en tirant la langue une kényanne qui lui répond en sautant, une philippine pose sa main sur le front d’un eskimo, adepte quant à lui des « bisous de nez ». Les rires se mêlent aux cris de surprise. Le bizarre laisse place au relativisme. Une belle après-midi vient de s’achever. A l’heure de se quitter, les mains se lèvent ou se joignent au niveau de la poitrine accompagné d’un « namaste » pour se donner rendez-vous dans deux jours au spectacle du Rocket Tiger Circus.

Juste avant l’orage, l’équipe arrive chez ses hôtes qui attendent les quatre gaillards et les deux ânes. D’un côté, Christine et Charlie, de l’autre côté, la famille d’Elise et Norbert. Ces deux maisons respirent l’ouverture d’esprit, la solidarité et la joie de vivre. Des voisins pour qui la relation à l’autre est source d’enrichissement et non de repli sur soi. Comme un symbole pour cette tournée « Grési dos d’ânes ». L’apéro bien frais contribue à faire baisser la température et réchauffer les cœurs.

Le lendemain matin, vendredi 1er juillet, la troupe de « Grési dos d’ânes » retrouve les écoliers. Il s’agit cette fois-ci des maternelles. Le programme est le même qu’avec les élémentaires. Nous adaptons néanmoins les propos. Tandis que les animations sont en cours, Radio Grésivaudan appelle pour prendre des nouvelles de la tournée. L’animateur de l’émission se retrouve en direct avec une vingtaine d’enfants de 3 à 5 ans. Qui du présentateur, de la professeure ou des enfants sont les plus impressionnés et dubitatifs de ce passage sur les ondes ? Une des enseignantes témoigne de l’effet que produit la venue des ânes et des artistes : « les enfants sont curieux de ce convoi qui sait se mettre à la disposition des plus petits. C’est appréciable d’avoir à faire à de véritables professionnels ! ». Nous apprendrons la semaine d’après que ce qui a le plus marqué les enfants ne sont pas les animations ou les ânes mais…la cantine. L’équipe de « Grési dos d’ânes » a en effet partagé le déjeuner des élèves à la même table. Et s’il s’agissait un signe pour nous rappeler que les moments aussi simples que le repas peuvent être les plus marquants ?

C’est avec cet état d’esprit de grande disponibilité au moment présent que l’équipe de « Grési dos d’ânes » et le Conseil Municipal des Jeunes de Sainte-Agnès se rencontrent dans l’après-midi. Posé dans un chemin creux, les échanges vont bon train. C’est l’occasion de découvrir le dynamisme de la jeunesse. Rémy, Matteo, Léa, Jochua et d’autres ont pris à bras le corps une des problématiques des jeunes en montagne : la mobilité. Sans voiture ni permis, avec peu de bus, les adolescents et les jeunes adultes sont amenés à faire du stop. Pour rassurer leurs parents, les conducteurs et aussi eux-mêmes, ils ont inventé un système de pastille à coller sur le pare-brise des voitures. Grâce à cet auto-stop organisé, la confiance permet de favoriser les déplacements.

Dans la lumière jaune et suave du soir à Saint-Mury, un regroupement d’habitants. Ils ont à la main des livres. Cet attroupement fait partie des « lectures aux jardins ». Pour le début, Michel et Ouest sont au cœur de ce groupe. Même s’ils ne savent pas lire d’ouvrages de littérature, les deux ânes sont suffisamment érudits pour savoir que la soirée sera délicieuse. Tandis que les humains iront de jardins en jardins, de poésie en contes, avec des rires et une écoute quasi religieuse, les deux comparses resteront dans leur pré à se délecter d’herbe grasse, de caresses d’enfants et de mots sirupeux.

Le lendemain, le cirque décore la mairie de Sainte-Agnès aux couleurs de l’arc-en-ciel. Pour se prémunir de la pluie, des bâches de plusieurs teintes sont tendues. Le public n’est pas refroidi par le temps menaçant. Plus de 180 personnes assistent au spectacle du « Rocket Tiger Circus ». Les rires ont été au rendez-vous comme le souligne Sabine : « Bravo ! Merci pour l’énergie, la simplicité, le sourires !!! Vive le spectacle vivant ! ».

Un grand merci à toutes celles et tous ceux qui ont participé au spectacle à Sainte-Agnès. C’est grâce à eux et à celles et ceux qui nous accueillent que le spectacle vivant continue à exister.

Jeudi 30 juin

Trajet à pied vers St Agnès

Temps de rencontre avec l’école de St Agnes.

DSC00812

DSC00822

DSC00815

DSC00748

DSC00731


Vendredi 1 juillet

Temps de rencontre avec l’école de St Mury

19h : Lecture au Jardin organisée par la Bibliothèque de St Agnès St Mury
RDV à la Salle des Fêtes de St Mury

Samedi 2 juillet

17h30: Spectacle « le Rocket Tiger Circus »

b&jDiabolo

ouvert à tous(Participation libre au chapeau)

18h30 : Apéro, offert par la mairie

puis assiette gourmande(sur réservation : http://www.sainte-agnes.fr) et dessert partagé

21h: Bal populaire avec DJ

 

+ d’infos sur le spectacle: Rocket Tiger Circus!